Conférence ministérielle sectorielle industrie - Focus sur la filière automobile et la décarbonation de l’industrie

Ministres, responsables politiques et industriels de la Grande Région, réunis à Pont-à-Mousson, définissent un cap conjoint pour accompagner les transitions de la filière automobile et décarboner l’industrie

A l’invitation de la Présidence française 2021/2022 du Sommet des Exécutifs de la Grande Région (Lorraine, Rhénanie-Palatinat, Wallonie, Luxembourg, Sarre), une réunion dite « ministérielle » consacrée à l’industrie a permis à une dizaine d’acteurs industriels (parmi lesquels Renault, Valeo, ArcelorMittal, Schaeffler, Cryolor, John Cockerill, Encevo, GRT Gaz) et institutionnels, ainsi que représentants des filières (CCI Grand Est/Pôle Véhicule du Futur ; ILEA, plate-forme des industries automobiles au Luxembourg), d’avoir un échange nourri sur les risques et opportunités qui se présentent pour les producteurs et sous-traitants de la filière automobile et le déploiement de nouvelles offres pour la production et la distribution d’hydrogène.

Parmi les intervenants, Petra Dick-Walther, Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre de l’économie en Rhénanie-Palatinat, Claude Turmès, Ministre luxembourgeois de l’énergie et de l’aménagement du territoire, et Jürgen Barke, Ministre sarrois de l’Economie, ont fait état des approches résolument offensives de leurs territoires pour investir dans la transformation des chaînes de valeur. Brigitte Torloting, Vice-Présidente de la Région Grand Est déléguée à la Grande Région, au transfrontalier, à l’Europe et à l’international, Gilbert Schuh, Vice-Président du Conseil départemental de la Moselle, et Vincent Hamen, Vice-Président du Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle, ont présenté les atouts du Grand Est en la matière. Les participants avaient été invités, en amont, à visiter le site industriel de Saint-Gobain PAM, référence mondiale pour la production de canalisations en fonte ductile, engagée dans une démarche accélérée de décarbonation de sa production.

Les participants ont pu, dans une relation de confiance, débattre de l’accélération de l’électrification des automobiles et véhicules utilitaires, et des enjeux qui en découlent : accélération de la transformation des acteurs industriels de 1er ou 2nd rang, nécessaire adaptation des cadres réglementaires et européens pour encadrer les investissements publics dans les innovations de rupture, sécurisation des capacités de production d’électricité, investissements massifs dans la formation initiale et continue. L’ensemble des acteurs ont souligné la nécessité de conforter les approches coopératives entre acteurs industriels et institutionnels afin de sécuriser les avantages comparatifs des territoires de la Grande Région, tout en accompagnant la montée en compétence des salariés de l’industrie.

Les opportunités que représentent la production et la distribution d’hydrogène vert pour décarboner les industries fortement consommatrices d’énergie et accompagner les nouveaux usages pour les mobilités massives, ont également été évoquées, à l’échelle des territoires de la Grande Région, en faisant de la Grande Région le premier laboratoire hydrogène transfrontalier de l’Union Européenne, mais également en renforçant les liens nouvellement établis entre cette dernière et l’Union Benelux, représentée par son Secrétaire général, Alain de Muyser.

Josiane Chevalier, Préfète de la Région Grand Est, a présenté les complémentarités dans les engagements portés par l’Etat et les collectivités territoriales, à commencer par la Région Grand Est, pour investir massivement dans l’adaptation des acteurs industriels du Grand Est, en misant sur des approches transfrontalières.

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, a conclu les travaux au nom de la Présidence française du Sommet des Exécutifs, en présentant les axes d’une future feuille de route co-construite entre partenaires de la Grande Région pour accompagner la filière automobile (cadre de concertation permanente, cartographie de la capacité de production et recyclage de batteries électriques, approches partagées pour investir dans le recyclage des batteries, mises en réseau des offreurs de solution pour intégrer de nouvelles technologies embarquées, cartographie des besoins en compétences…), qui sera intégrée dans la déclaration finale du Sommet des Exécutifs de la Grande Région qui sera rendue publique lors du Sommet du mardi 31 janvier 2023 à Verdun/Douamont (passage de relai de la Présidence française à la Présidence rhénane-palatine).